dimanche, juin 25

IW : Wavesterrorism in LONDON.

Face à des défenses militaires aux technologies primitives comme la France ou l’Angleterre, aujourd’hui aucune wavesécurité ne permet de lutter contre ce « wavesterrorism » invisible. Si les ondes intelligentes, appelées IW (Intelligent Wave), semblent ouvrir de nouvelles pistes de défense contre les armes électromagnétiques létales de fortes puissances et de petites longueurs d’onde, c’est aussi ces ondes engendrées à distance qui ont menacé et torturé à Londres des personnes innocentes. Ces IW de fortes longueurs d’onde et à énergies très faibles pour pouvoir nuire à l’électronique mais très fortes pour perturber le vivant peuvent écouter la pensée et la voix sans support matériel. Ces ondes sont des mouchards parfaits. Elles flottent librement dans l’air autour de vous comme un parfum sans odeur. Elles sont imperceptibles par les moyens actuelles de communication. Elles peuvent facilement perturber les décisions stratégiques d’une personne et fausser les données transmises par une personne. Elles peuvent influencer un vote ou une action humaine. Ces IW aux énergies très faibles sont dangereuses. Elles détruisent les relations humaines et la confiance portée aux autres. Elles peuvent tordre un corps humain, paralyser ses muscles, ou nuire à sa santé physique et mentale. Elles peuvent facilement projeter une personne sur le sol et même la tuer. 

Sous des longueurs d’ondes « infinies », un nœud de rayonnement se transforme en un nœud gravitationnel. Ce nœud gravitationnel aux énergies indétectables propage en son voisinage un champs gravitationnel. Ce champs qui ne peut plus être représenté par un vecteur dans l’espacetemps se comporte comme une forme d’énergie sans masse. L’interaction de cette énergie avec des masses d’atomes instables peut avoir des conséquences néfastes dans le cœur d’un réacteur de centrale nucléaire. 

Malheureusement, le terrorisme dormant peut également présenter des spécificités technologiques et complexes liées aux IW. E=MC² est un cas particulier de la physique théorique où le temps est nul et la longueur d’onde n’existe pas. 

Bien cordialement.