Psychiatrie

L'idéalisation de certains agents des services de renseignement français et britannique à leur nation est parfois portée à la perfection. Cette identification idéalisée de l'agents du renseignement à sa patrie contribue à des névroses de tortures sur autrui avec des radiations électromagnétiques nocifs et intelligents. Par peur de l'abandon, il cherche le besoin illimité d'amour de sa nation manifesté de façon hiérarchique et médiatique. Cette névrose de torture le rend souvent méconnaissable, agressif et sadique quand il reçoit l'ordre de torturer autrui avec des radiations électromagnétiques nocifs et intelligents. Si cette idéalisation se transforme en syndrome d'échec, l'agent du renseignement peut devenir l'artisan de son propre malheur et de surcroît de son service de renseignement.

   

   

   

   

   


Aucun commentaire: